Vendredi, Novembre 24, 2017
   
Taille

Recherche

3 mai 2012, un nouveau J - 3...

Le débat... ce fameux débat...

Un épisode inédit, d'une durée de plus de deux heures, de la série Américaine "Lie to me". Au terme de celui-ci, reconnaissons-le, le suspense reste entier, mais le dénouement, rassurez-vous, sera diffusé dimanche soir, à 20 heures. Ne le ratez surtout pas, le prochain n'aura lieu, à priori, que dans cinq ans, même si son casting va, lui, débuter dans quelques semaines...

Étonnant
. De toute la journée, aujourd'hui, je n'ai pas eu un patient, pas un seul, qui m'ait dit avoir pris du plaisir à le regarder, à l'écouter, nombreux sont ceux, au contraire, qui sont même allés se coucher avant son terme. J'en arrive presque à me demander si les Français n'ont pas été saturés de cette campagne avant même qu'elle ne débute officiellement. Trop, c'était trop, mais je pense que nous avons une circonstance atténuante, celle d'une campagne qui dure depuis cinq ans, et sans interruption depuis 2007.

Second tour... et bien qu'il ne subsiste plus que deux candidats en lice, les divers ralliements et consignes de votes des "ténors" éliminés nous maintiennent, qu'on le veuille ou non, dans la situation d'une élection à neuf contre un ! De deux choses l'une, ou c'est une fripouille sans nom, ou il possède des qualités que les autres n'ont pas et qu'ils jalousent... Allez savoir ! Gardons, simplement, le souvenir nos années d'études pendant lesquelles il était fort rare que ce soit le premier de la classe qui reçoive le prix de camaraderie.

Photo2188 Et pourtant, il y en avait des choses à dire. A commencer par les fameux drapeaux puisque, sur cette photo, entre ceux du PS, du PCF et de l'Algérie, on pourrait presque en arriver à se demander s'il s'agit d'élections en France.

Heureusement que les Parisiens, eux, n'auront aucune difficulté à reconnaître leur Place de la République. Si, si, vous avez bien lu... "République", sous entendue Française, bien sûr et en cette occasion.

Et le pseudo scoop de la soirée, l'appel, tout personnel d'ailleurs, de François Bayrou à voter pour François Hollande qui me pousse à reprendre, ici, une appréciation de ce dernier, parue dans "Le Point.fr", en date du 18 mai 2009...

"...François Bayrou a été de droite, il est aujourd'hui au centre, mais il n'est pas encore devenu de gauche..."

Ça y est, c'est fait ! Il aura suffit de trois ans et cela nous est présenté, par les médias, comme un événement.

Connexion