Vendredi, Novembre 24, 2017
   
Taille

Recherche

4 septembre 2014, L'Elysée est sur les dents.

Nous venons d'apprendre, de source confidentielle, qu'une réunion de crise s'était tenue, cette nuit à l’Élysée, en réponse à la parution, aujourd'hui même en librairie, du livre de Valérie Trierweiler.

En effet, l'image d'homme de gauche, proche du peuple, risquant d'être irrémédiablement ternie par certains termes et propos qu'elle y prêterait au Président de la République, il était nécessaire de définir une stratégie propre à atténuer la portée dévastatrice de certains d'entre eux. Effectivement, et déjà largement repris par la presse et les réseaux sociaux, et semblant résumer, à eux seuls, cette publication, les mots de "sans dent", dont il qualifierait les pauvres, imposait une réaction rapide. L’Élysée semble donc avoir pris la décision d'offrir un dentier à tous ceux qui en formuleraient la demande.

Si cette décision est confirmée et dans un but de simplification, celle-ci, effectuée sur papier libre, doit être accompagnée d'un certificat de non imposition ou, éventuellement, d'une carte d'adhérent à jour de cotisation et, bien sûr, d'une prise d'empreintes dentaire, effectuée par un dentiste et accompagnée d'une feuille de remboursement.

Connexion