Mercredi, Juin 28, 2017
   
Taille

Recherche

La Crise et ses mythes.

Si ce site vaut par quelques unes de ses pages, celle-ci en fait indiscutablement partie. N'hésitez donc pas à télécharger et à installer "SilverLight" de Microsoft en cliquant sur le lien direct qui peut apparaître si votre système n'en est pas encore équipé.

Je tiens à remercier Monsieur Éric Besson et certains membres de son Cabinet pour m'avoir convié à assister à ce Colloque sans quoi, je dois le reconnaître, je n'aurais jamais cherché ni pensé à visionner cette vidéo qui, pourtant, donne pas mal de clés pour comprendre comment et pourquoi cette crise économique a pu se produire et qui met en lumière que sans un certain nombre de réformes structurelles, nous ne sommes en aucun cas à l'abri d'une rechute.

Get Microsoft Silverlight


Mauvaise Gouvernance au sens large du terme, opacité, déficits publics, mauvaise affectation des crédits, clientélisme, oubli de la "méritocratie"... c'est le moment d'ajouter que toute ressemblance avec d'autres pays que la Grèce ne serait que pure coïncidence.

Il y apparaît clairement qu'il ne s'agit pas uniquement de "La Crise du Capitalisme", ainsi qu'on l'a tant entendu et qui, politiquement, était porteur mais, également et il faut en prendre acte, d'une crise de notre petit "Étatisme au Quotidien" dont la finalité et la justification serait de tout gérer et de tout réglementer... dans notre intérêt, cela va sans dire.

"Hors de l'État, point de Salut !" semblent penser certains au point, d'ailleurs, d'en être tellement persuadés qu'ils parviennent à nous en convaincre alors que c'est, peu ou prou, la définition du Socialisme moderne et oser prétendre, aujourd'hui, que la France est un pays "Libéral" serait redonner tout son sens à la célèbre notion du "pâté d'alouette".

Accumulés depuis plus de trente ans, nos déficits publics abyssaux nous ont mis en position de faiblesse face à ce gigantesque trou d'air à l'image de ce gamin qui, ne sachant pas nager, à la limite du petit bain et du grand, est sur la pointe des pieds pour avoir encore la bouche et le nez au-dessus de la surface de l'eau.

La Crise, notre Crise, s'est produite lorsque quelqu'un a sauté en faisant la "bombe" et une grosse vague...

Il est impératif de réduire les déficits !

Connexion