Mercredi, Octobre 18, 2017
   
Taille

Recherche

15 avril 2016, de TSS à TSH

De T.S.S. à T.S.H. !

conference-presse
Avec l'aimable autorisation de l'auteur

"L'essentiel n'est pas de gagner, mais de participer !"

Jeudi 14 avril 2016 à 20h15, en direct sur France 2, François Hollande a respecté au pied de la lettre la devise de l'Olympisme, puisqu'il a, en effet, participé à l'émission "Dialogues citoyens" !

Les mauvaises langues affirmaient, par avance, que le public "citoyen" n'en serait pas tout à fait un, qu'un tri avaient été effectué préalablement pour éviter tout débordement ou la plus petite question un peu trop insidieuse, qu'une syndicaliste aurait même été évincée de crainte de la voir rééditer son exploit d'il y a deux ans, sur le plateau des "Paroles et des Actes", et que l'ensemble du personnel de la chaîne avait étrangement reçu l'invitation "cordiale" de constituer le public...

Ceci étant, les quatre interlocuteurs finalement retenus ont montré qu'ils avaient, eux, les pieds sur terre en posant une série de bonnes questions, trop bonnes sans doute pour espérer quelques réponses de notre brave Émile Coué national.

Une petite critique en passant. Je déplore qu'un représentant du corps médical n'ait pas fait partie à ce panel, ne serait-ce que pour prédire, hors de toute idéologie, avec des exemples et des arguments techniques, la catastrophe économique que va provoquer la mise en place du "Tiers payant généralisé".

Je sais, l'argument en réponse est connu puisqu'il nous a été servi un bon nombre de fois, ne serait-ce que par Marisol Touraine, à savoir que c'était une promesse de campagne du candidat Hollande... La baisse du chômage aussi, rappelons-le !

Avant l'émission, je confesse avoir été quelque peu étonné par le lieu choisi, mais, aujourd'hui, si l'on s'en réfère à la cote de popularité de notre Président et à la chute vertigineuse de l'audience qui fut la sienne avec seulement 3,5 millions de spectateurs, soit la moitié du pire qu'il avait fait auparavant, le Musée de l'Homme était un choix tout aussi justifié que symbolique puisque le dernier représentant de l'espèce en voie de disparition que constitue " l'Homo Socialistus Solferinensis " va, très bientôt, y faire son entrée.

J'ai, par contre, ressenti une immense satisfaction à l'entendre reconnaître sa responsabilité, et celle d'un autre François avant lui, dans la progression du Front National. Nous étions fort nombreux à ne pas êtres dupes et à en connaître les motifs, mais le militant de base, lui, le pauvre, ne pouvait pas une seule seconde l'admettre. Maintenant, Camarade, tu le sais et ce que j'attends, avec gourmandise, c'est de voir ce que ces mêmes socialistes vont faire, d'ici à mai 2017, pour éviter de se faire coiffer sur le poteau électoral par la créature qu'ils ont créée de toutes pièces !

Je garde en mémoire l'appréciation de Martine Aubry, au terme du mandat de Nicolas Sarkozy, "il a abimé la France". Je pense qu'elle ne va pas manquer d'être encore plus sévère à l'égard de François Hollande mais, si elle se trouve à court d'inspiration, je veux bien l'épauler et lui souffler quelques idées.

En cinq ans à peine, nous sommes passés du T.S.S., acronyme bien connu de "Tout Sauf Sarkozy", à un T.S.H. qui, n'ayant plus de rapport avec l'activité de la thyroïde, signifie maintenant "Tout Sauf Hollande" et émane, comble du retournement d'opinion, de ses propres troupes et [ex]sympathisants.

Tout ceci pourrait être fort drôle, à l'image d'un moderne arroseur arrosé, si, entre un Parti Socialiste désespérément en quête d'un candidat et des "Républicains" qui en ont trop, nous ne nous trouvions pas dans une situation comparable à celle de la République de Weimar, avec le même risque qu'elle du grand saut vers un inconnu désagréable.

Connexion