Vendredi, Novembre 24, 2017
   
Taille

Recherche

4 août 2012, je m'y perds !

Avant tout, je suis extrêmement déçu. En effet, nous sommes aujourd'hui le 4 août et j'ai beau chercher, rien ne semble prévu pour abolir un certain nombre de privilèges. Ceci étant, je reste convaincu qu'il ne s'agit ni d'une négligence ni d'un oubli, mais que le temps a tout simplement manqué pour en assurer la mise en oeuvre symbolique et la promotion. D'autant qu'il semblerait que Jean-Paul Goude, contacté, n'ai pas disposé d'un délai suffisant d'en assurer dignement la mise en scène sur les Champs-Élysées. Ce sera sans doute pour l'année prochaine, enfin, peut-être mais cela ne dépendra que de nous et de notre insistance.

Par ailleurs, entre un Gouvernement, socialiste faut-il le rappeler, qui, avec raison, met tout en œuvre pour réduire le poids du secteur public, depuis la réduction drastique du nombre de fonctionnaires jusqu'à la suppression d'un certain nombre de sous-préfectures, et une Opposition de droite qui, au lieu d'appuyer logiquement une telle action, s'oppose pour s'opposer au prétexte que ce serait mettre à mal les "services publics", je finis par avoir la sensation d'assister à un mauvais spectacle dans lequel les rôles auraient été confiés à des comédiens jouant à contre-emploi.

Reconnaissons qu'il est pour le moins paradoxal de voir un Gouvernement faire, en gros et très rapidement, l'inverse de ce que ses électeurs traditionnels pensaient qu'il ferait tout en ayant, durant cinq ans, interdit à son prédécesseur de le faire et voir certains membres de ce dernier s'opposer, maintenant, à ce qu'il fasse ce que, eux-mêmes, voulaient faire !

Personnellement, si j'étais à leur place, j'applaudirais des deux mains tout en rappelant que j'en avais eu l'idée et, ne serait-ce que pour ne pas passer pour un gosse qui casse son jouet pour ne pas le prêter, je communiquerais, fort et clair, en assurant l'actuel Gouvernement de mon appui sans faille dans le cadre de ses actions, certes un peu tardives, mais indiscutablement positives pour la Collectivité.

Connexion