Samedi, Août 19, 2017
   
Taille

Recherche

Et le lauréat est finalement...

... François Hollande !

Septième Président de la cinquième République, élu avec 51,62% des suffrages contre 48,38% et, donc, très loin du raz de marée que les médias, sondages, journalistes et autres pythies de mauvais augures avaient laissé entendre pour avoir, parfois, pris leurs désirs pour des réalités.

gremi-hollande
Avec l'aimable autorisation de l'auteur

Battu, aucun doute, Nicolas Sarkozy a été battu, mais sa défaite n'est pas du tout la déculottée, pour ne pas dire la Bérézina, que certains prédisaient, au point de laisser entendre, il y a seulement quelques mois, que de le voir figurer au second tour n'était en rien assuré et qu'une éventuelle candidature de sa part ne serait rien n'être d'autre qu'une perte de temps.
 
Il faut reconnaître qu'un Président sortant, ayant fait face à deux profondes Crises économiques successives, ayant eu « l'imprudence » d'entamer des réformes profondes, dont le style et la personnalité ont pris à rebrousse-poil les nostalgiques de René Coty, qui a subi une campagne de haine et de dénigrement sans précédent de la part des médias, des humoristes et des intellectuels pendant pratiquement cinq ans et le voir obtenir un score relativement honorable face à neuf candidats qui
, en exagérant à peine, en appelaient bien plus à voter contre lui ... qu'à voter pour eux, pourrait pratiquement passer pour une performance digne de figurer au Guiness des records.

Ceci étant, les situations financières de la France et d'un certain nombre de pays Européens sont telles que, dans des décors de Roger Harth et des costumes de Donald Cardwell, la pièce qui va nous être jouée durant cinq ans ne sera que la reprise, avec une nouvelle équipe, un nouveau casting et un nouveau metteur en scène, d'un grand classique du patrimoine Français, au thème immuable et au titre, fort évocateur, de "Réduction des Déficits Publics".

Une de mes proches amies, haute-fonctionnaire, Médaillée de l'Ordre du Mérite et de la Légion d'Honneur, a eu François Hollande comme enseignant à Science-Po, pendant sa période de préparation à l'ENA, et elle en conserve un bon souvenir, tant de ses compétences que de sa personnalité, aussi, comme j'ai tout lieu de me fier à cette appréciation, ce site va adopter un concept rédactionnel innovant... celui de la neutralité malveillante.

L'orientation, qui était tout aussi Sarkophile que "sarkostique", devient, par la force des choses, d'opposition mais elle ne tombera pas, pour autant, dans la critique pour la critique ou le dénigrement systématique. Ayant, par ailleurs, largement passé l'âge de casser mon jouet pour ne pas le prêter, je formule le souhait, dans notre intérêt à tous, de voir la nouvelle équipe réussir et, même si c'est en employant des recettes économiques auxquelles je ne crois pas forcement, je serais particulièrement heureux d'en faire état.

  • Aucun commentaire trouvé

Ajouter vos commentaires

LECTEUR ANONYME ( INVITE )

0 / 3000 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 3000 caractères
conditions d'utilisation.

Connexion