Lundi, Mai 23, 2022
   
Taille

Recherche

image image image image image image
La contestation s'étend.   La contestation s'étend en tache d'huile !
  Fort utilement prévenus par un coup de fil anonyme, nos reporters ont pu se rendre, aujourd'hui 15 décembre 2013, à Issy les Moulineaux où, sous prétexte de la célèbre "Corrida de Noël", de très nombreux "bonnets rouges" s'étaient discrètement joints aux coureurs afin de déjouer la vigilance des forces de l'Ordre.
Plus de trois millions de chômeurs !   3.224.600 ... à la fin du mois d'avril 2013 pour être précis, tout en respectant un mode de calcul qui a toutes les chances de changer si cette évolution se poursuivait.

En Italie, un nouveau Pape a été élu il y a peu, et le choix de son nom de règne est un hommage rendu à Saint-François, le Saint des Pauvres.
Les finances de la France. Il n'y a donc pas que la France qui accumule les trous, mais comme pour elle, la seule question qui s'est posée était de savoir si l'on comblait le trou ou bien si l'on mettait un panneau.

Mettre un panneau a probablement été ce qu'il y avait de plus simple !
L'Exception Culturelle Française. Nous sommes l'un des rares pays où, dès le plus jeune âge, un spectacle familial inculque aux enfants que le fait de taper sur le gendarme est, non seulement amusant, mais tout à fait normal.
Recherche compétences, désespérément. Il est quelque part rassurant de constater que, même chez les pompiers, la compétence de la hiérarchie pose question. En effet, ce n'est pas le seul secteur où un tel problème se révèle, et nous le constatons quotidiennement.
La boîte de Pandore du secteur public. Article UN de la boîte de Pandore de la Fonction et du Secteur publics. Dans les années 70, François de Closets avait écrit un livre qui reste d'actualité... "Toujours plus".

Le leitmotiv des syndicats restant, lui, "surtout pas moins".
Il semblerait qu'il y ait, finalement, deux sortes de Socialistes. Ceux qui sont dans l'opposition et ... ceux qui sont au pouvoir. Ce n'est pas possible, ce ne sont pas les mêmes ! Les seconds sont très bien et mériteraient de se voir décerner des "UMP" d'or, d'argent et de bronze...
"Celui qui n'a qu'un marteau voit des clous partout. L'homme politique, lui, voit des lois à promulguer sur tout."
"Charges sociales, enfer fiscal, lourdeurs administratives, irresponsabilité syndicale : tout chef d'entreprise qui n'a pas délocalisé, alors qu'il pourrait le faire, devrait, tout à la fois, recevoir la Légion d'Honneur, sans même la demander, et une injonction thérapeutique à consulter un psychiatre."
L'abus de loi est dangereux pour la santé. Légiférez avec modération.
"Pour les uns, moins d'impôts, c'est moins de fonctionnaires, pour les autres, moins de fonctionnaires, c'est moins d'impôts. Faute de pouvoir trancher, votons."
"Le politiquement correct, c'est comme les histoires de cul. On n'ose pas raconter celles que l'on connaît, mais on est très content qu'un autre le fasse."
"Au début des années 1970, Pompidou disait : cessez d'emmerder les Français ! Certains vieux en parlent encore, avec nostalgie, le soir à la veillée."
"Une élection, c'est un mariage d'amour entre le peuple et un candidat. Mais, en cas de divorce, rien ne règle le sort des dettes nées de cette union."
"Une grève des transports, c'est une France qui se lève tôt, très tôt, pour arriver quand même à l'heure."
"La modernisation de l'État réalisée par l'État ? Jamais ! Autant demander à un cancer le choix du traitement ! Il n'y aura que La Rue qui pourra l'obtenir."
"Taxe sur le bruit, le carbone, la pollution, taxe Chirac sur les billets d'avion, etc.. en France, tout problème possède sa solution : une taxe spécifique de plus !"
"Un service minimum dans les transports ? Nous l'avons déjà. Par contre, une idée à creuser serait celle d'un service maximum !"
"La politique ? C'est comme dans une discothèque, on laisse d'abord entrer les habitués."
...Il y a les "people" et puis il y a le Peuple. Et on a un peu oublié le peuple... ( dixit un homme politique UMP )

Le Rubicon est franchi !

 

europeennes
Avec l'aimable autorisation de l'auteur

Mon père, que j'adorais, nous a quitté il y aura bientôt un an, le 25 juillet, et il ne se passe pas un jour, depuis cette date, sans que je pense à lui ou que la vie quotidienne, elle-même, m'en procure l'occasion et ce fut le cas, et c'est peu de le dire, au soir des élections Européennes !

Mon père n'était pas un adepte des expressions grossières ou triviales à l'exception d'une seule, imagée, très expressive et qu'il prononçait volontiers lorsqu'une succession d'erreurs ou de sottises conduisait à une catastrophe parfaitement prévisible.

Et le dimanche 25 mai, à vingt heures, devant le brillantissime résultat des élections européennes, je ne peux pas l'imaginer marmonner autre chose que son célèbre et familial...

"A force de jouer au con, on tombe sur le cul ! ..."

Même en restant poli et élégant, il est difficile de ne pas avoir la même analyse face à un résultat que le Parti Socialiste et l'UMP semblent avoir été les seuls à ne pas voir arriver alors qu'il était parfaitement logique et qu'une telle cécité, face aux événements, me plonge dans un abime de perplexité.

Cela fait pourtant trente ans, trente et un ans pour être précis, que le Parti Socialiste, obnubilé par son désir de diviser la Droite, a usé et abusé d'un Croquemitaine qu'elle a gaillardement contribué à créer et auquel, par dessus le marché, elle n'a eu de cesse de faire prendre des forces et, donc, un poids électoral croissant.

Un stratagème qui a eu son heure de gloire, son efficacité et, très probablement, assuré les beaux soirs de la rue de Solferino tant que la bête immonde ne s'est nourrie que des seules et uniques voix de droite.

Seulement voila, il devenait pourtant flagrant que cette vilaine bête commençait à séduire également un électorat populaire qui, bien que vivier électoral traditionnel de la gauche, avait l'outrecuidance de ne plus être convaincu par l'apport sociétal "bénéfique" d'une immigration lui paraissant incontrôlée, par le charme d'être en première ligne du multiculturalisme et, dans le même temps, par une Europe semblant être responsable de tous les maux.

Ne négligeons pas, dans ce fiasco électoral, la responsabilité d'une droite dont la combativité a été telle que, pour faire barrage au Front National, elle a bien souvent préféré se saborder ou, plus lamentable encore, était convaincue de gagner puisqu'elle respectait, au pied de la lettre, les règles du jeu édictée par ceux qui souhaitaient la voir perdre. Ce qu'elle fit, d'ailleurs, avec répétition et constance tout en permettant aux détenteurs de la bonne pensée de jouer avec le feu et favoriser l'apparition de ce qu'il faut bien appeler ...

Le ressenti "populaire".

Sans papiers etranger
Avec l'aimable autorisation de l'auteur

Même si c'est faux, il suffit de tendre l'oreille dans la rue, à une terrasse de café ou dans le moindre lieu public où les conversations vont bon train, pour prendre conscience du fait que l'électeur "moyen", et même très moyen parfois, finit par être convaincu que, pour reprendre la célèbre phrase de Coluche, si nous sommes tous égaux... certains le sont plus que d'autres.

A la seconde où ce ressenti populaire, aussi irrationnel qu'une vulgaire allergie aux fraises ou au poils de chat, n'est pas démenti par des faits ou, mieux encore, par des chiffres indiscutables, le mal est fait et la gangrène va se généraliser en donnant raison à un certain Montesquieu pour qui "le droit à la différence menait rapidement à la différence des droits"...

Un Montesquieu que la gauche d'aujourd'hui considèrerait, sans aucun doute, comme un maître à penser Frontiste et que, de son côté, l'électeur du Café du Commerce risquerait fort de prendre pour le nom d'un cheval du tiercé de dimanche !

Je garde en mémoire un spectacle auquel j'avais assisté, il y a une bonne dizaine d'années, dans un wagon de métro. Quatre "djeunes", comme on dit maintenant, étaient là, plutôt costauds, les pieds sur les banquettes, casquettes à l'envers et en train de fumer ostensiblement d'une manière ostentatoire...

Inutile de décrire les regards des autres passagers, pourtant bien plus nombreux qu'eux, mais personne n'a osé faire la moindre réflexion, sans doute pour éviter d'être, immédiatement, traité de raciste puis, ensuite, se faire démolir le portrait. Et, là, je me suis pris à imaginer la même scène mais avec quatre jeunes cadres, costume-cravate-attachée-case et propres sur eux... Je peux me tromper, mais je suis intimement convaincu que, là, ça n'aurait pas duré longtemps !

A la seconde même où une quelconque forme de "peur" s'installe, le phénomène de rejet n'est pas loin et, contrairement au radotage culpabilisant de nos chantres de la bien-pensance, il ne s'agit en aucun cas de "racisme", au sens étymologique du terme, mais du banal rejet de celui qui, argotiquement, "la ramène un peu trop". Xénophobie, sans doute un peu également, mais ne serait-ce qu'à la campagne, lors des bals du samedi soir, l'étranger est tout simplement celui du village d'à côté alors si, en plus, il revendique le "droit à la différence", la cause est entendue...

Cette apologie du "droit à la différence" va nous coûter cher en terme de communautarisme alors qu'un certain Kofi Yamgnane, pourtant secrétaire d'État chargé de l'Intégration auprès du ministre des Affaires sociales et de l'Intégration de 1991 à 1993, conseiller régional de Bretagne de 1992 à 1997 et député socialiste du Finistère lors de la XIe législature de 1997 à 2002, prônait, pour sa part, une "obligation à la ressemblance".

En France, s'il est évident que les scrutins nationaux ne sont pas entachés de fraudes électorales majeures, il est tout aussi clair que le "quatrième pouvoir", constitué par nos médias, participe à nous tenir "quelque peu" la main avant de glisser le bulletin fatidique dans l'urne. Or, et là je m'adresse à nos brillants stratèges politiques, comment aviez-vous l'illusion d'être et, surtout, croire demeurer les maîtres d'un jeu dans lequel l'électeur de base n'est fait que de profondes contradictions, à l'exemple de mes regrettées grand-mères qui, toutes les deux, votaient communiste.

Oui, communiste l'une comme l'autre, alors que la première, d'un milieu plutôt modeste, était une lectrice assidue du "Parisien Libéré" et clamait, haut et fort, "La France aux Français" tandis que la seconde, elle et d'un tout autre niveau social, se rendait au bureau de vote en voiture américaine décapotable, d'un fort joli bleu métallisé, chauffeur à casquette au volant, et accomplissait son devoir électoral en manteau de vison. Des attitudes assumées, certes, mais autrement plus proches de la logique floue que d'une cohérence mathématique et prévisible, or c'est bien en pensant mettre l'opinion populaire en équation que l'on assiste à des Bérézina comme celle du 25 mai dernier !

Entre un Parti Socialiste qui a délibérément, et par calcul, tout fait pour faire "monter" le Front National en brandissant, parmi quelques autres grosses ficelles, l'inusable "droit de vote des immigrés" afin de provoquer, sciemment, des poussées d'urticaire électoral et, de l'autre, une UMP qui n'a jamais osé franchir le pas et revêtir, enfin, les habits du dermatologue...

Entre un candidat socialiste qui a tout promis, absolument tout, sans pouvoir honorer ses promesses et qui s'en trouve réduit à reprendre d'une main ce qu'il vient péniblement d'accorder de l'autre et une UMP orpheline du moindre projet et, provisoirement, d'un leader charismatique, l'électeur moyen revit les affres des héros de "Gravity", abandonnés dans un vide intersidéral...

Entre un Gouvernement qui n'a plus de socialiste que le nom, qui a pour le moins déçu son électorat traditionnel au point d'aboutir à une cote de "popularité" telle que l'on n'en a jamais vue sous la Cinquième République et, de l'autre, une UMP partagée entre sombres affaires financières et quelques "Iz No Good" qui veulent être khalife à la place du khalife tout en détruisant, jour après jour, le Khalifat sur lequel ils entendent régner...

Entre un Premier Ministre, souvent surnommé le "petit Sarkozy de gauche", qui, avec un immense courage, annonce une réduction des dépenses de l’État, du nombre des régions et quelques autres petites réformes constituant autant de "casus belli" pour les gardiens du Temple Socialiste, à l'image des cheminots ou des intermittents du spectacle, et une UMP qui refuse, maintenant, de voir faire ce qu'elle voulait faire mais que ceux qui le font maintenant l'ont empêché de faire...

Bref, entre ces deux principaux partis qui, chacun à sa façon, ont joué à ce que disait mon père, il était évident, cette fois, que les mécontents de l'Europe et ceux de l'immigration allaient se donner la main et porter leur suffrages sur le seul parti qui, à défaut de programme réel, reprend à son compte le rôle de fourre-tout du malheur des autres comme savait si bien le faire Macha Béranger dans son émission culte "Allo.... Macha...."

  • Aucun commentaire trouvé

Ajouter vos commentaires

LECTEUR ANONYME ( INVITE )

0 / 3000 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 3000 caractères
conditions d'utilisation.
Move
-

Novembre 2021, avril 2022... Campagne présidentielle.

Top Headline
Chaude ambiance.

Débat ou match de catch ? Des campagnes électorales, croyez bien que j'en ai déjà vu un certain nombre mais, dans le cas de celle qui s'annonce, je peux prévoir sans grand risque de me tromper que...

Read More...
Zemmourologie...

Si j'étais Zemmour...
... J'attendrais le plus longtemps possible avant d'officialiser ma candidature et, là, au lieu de le faire, je prendrai un immense plaisir à annoncer, officiellement, lors...

Read More...
Ni Voltaire, ni Rousseau...

  Electeur de gauche obligé de regarder CNEWS, Pascal Praud ou d'assister
à un débat auquel participe Eric Zemmour...  In Orange Mécanique. Stanley Kubrick, 1971. Une...

Read More...
L'Appel du 30 novembre.

Les Français parlent aux Français...   ©Rue des Archives/RDA Il ne manquait que l'inoubliable brouillage de la Gestapo, encore que, puis, à l'issue du discours, quelques messages...

Read More...

Je suis attérré ! Je viens de relire le célèbre roman d'Orwell, 84, publié en 1949.
Ca y est, nous y sommes arrivés, insensiblement, par petites touches, progressivement et d'une manière...

Read More...
Quitte ou double ?

Plus que quelques heures...
... pour savoir si ce Président, qui est passé successivement du statut du plus jeune Président de la cinquième République à celui, beaucoup moins enviable, du...

Read More...
Le serpent de mer

Mais si, vous savez bien...
... ce fameux Serpent de Mer que l'on feint de redécouvrir, élection après élection, face au  fait que le seul Parti qui, en France, progresse, inéluctablement,...

Read More...
Aphorismes...

Hippocrate avait raison...
... si ses célèbres et nombreux aphorismes concernent essentiellement la santé, certains pourraient donner l'impression que ce vénérable père de la médecine était...

Read More...
Et le Peuple s'est exprimé...

Enfin... on lui a un peu tenu la main...
... puisque, à la veille du scrutin, et si l'on s'en réfère aux sondages, 60% des Français ne souhaitaient pas la réélection du Président Macron et,...

Read More...
Move
-

2017... CHERCHE NOUVEAU MONDE DESESPEREMENT

Top Headline

Cela fait de nombreux mois, déjà, que ce site n'avait pas vu de nouvel article. C'est vrai, mais les attentats, Bataclan et Hyper Casher pour ne citer que ceux là, m'avaient quelque peu fait perdre...

Read More...
Le Grand Fiasco.

Quel gâchis ! Le plus jeune et huitième Président de la cinquième République, Emmanuel Macron, est élu avec 66,10% des suffrages face à Marine Le Pen qui, elle, obtient 33,90% en dépit d'un face...

Read More...
Le Grand Fiasco ( suite ! )

COVID-19.. 20.. 21.. Avec l'aimable autorisation de l'auteur Nous vivons une époque formidable ! Je sens quelques esprits chagrins...

Read More...
Tristes analogies.

Le Président avait raison ! N'en déplaise à certains, lorsque notre Président, au début de l'année 2020, a évoqué le terme de "guerre" face à l'épidémie de Covid-19, il n'imaginait sans doute...

Read More...

Le mois dernier, une sculpture invisible a été adjugée pour la modique somme de 14 820 euros ! Selon son auteur, l'artiste italien Salvatore Garau, cette œuvre intitulée "Io Sono", représenterait...

Read More...
Un Zemmour plus tard...

Tsunami, soufflé ou [in]volontaire meilleur allié ? Nous apprenons, de sources confidentielles, que lors de sa récente visite au Vatican, Eric Zemmour serait apparu, en la compagnie du...

Read More...
Move
-

2012-2017, ou les Grandes Illusions

Top Headline
J'en suis à me demander...

  Avec l'aimable autorisation de l'auteur Nombreux sont ceux qui se demandent, encore aujourd'hui, si le Président sortant n'aurait...

Read More...
Y en a qui y ont cru !

  Avec l'aimable autorisation de l'auteur Il y a tout juste un peu plus d'an, en mai 2012... Persuadés qu'un certain Sarkozy,...

Read More...
Le changement ...

  Avec l'aimable autorisation de l'auteur ... et bien, c'est pas pour maintenant ! Sempiternellement les mêmes recettes usées...

Read More...
La croisée des chemins.

  Avec l'aimable autorisation de l'auteur A mon âge, je dois concéder que de nombreux Présidents m'ont aidé à éteindre...

Read More...
L'impérative mue du PS.

Un record absolu d'impopularité !   Avec l'aimable autorisation de l'auteur « A force de baisser dans les sondages... elle va...

Read More...
31 décembre : La Mue !

  Avec l'aimable autorisation de l'auteur François Hollande a prononcé ses vœux le 31 décembre à 20 heures piles et ce n'est...

Read More...
Municipales 2014.

Chronique d'une "branlée" annoncée. Avec l'aimable autorisation de l'auteur S'il est une grande tradition, sous la Vème République,...

Read More...
Européennes 2014.

  Avec l'aimable autorisation de l'auteur Si les Technocrates de Bruxelles ont, en ce qui les concerne, toutes les raisons du...

Read More...
Le Rubicon est franchi !

  Avec l'aimable autorisation de l'auteur Mon père, que j'adorais, nous a quitté il y aura bientôt un an, le 25 juillet, et...

Read More...
La Cocotte-Minute...

La Cocotte Minute. Depuis quelques années, d'élection en élection, il faut être aveugle ou, tout simplement, un "Bobo" garanti grand-teint résidant au sein d'un arrondissement de Paris à un seul...

Read More...
Départementales 2015...

... ou la Fin d'un Monde ! Ce site, dont le sérieux est unanimement reconnu, ne pouvait manquer d'informer ses fidèles lecteurs d'une incroyable découverte*. En effet, si tout le monde se souvient...

Read More...
Régionales 2015...

... Et le piège s'est refermé !
Avec l'aimable autorisation de l'auteur Le brillant résultat des élections régionales passées,...

Read More...
Un remake de L'Aveu.

  Avec l'aimable autorisation de l'auteur Ce n'était nullement par hasard que, dès l'élection de François Hollande, j'avais...

Read More...
Move
-

Economie

Top Headline
La Théorie du Curseur.

Je dédicace ce court article à Mesdames Eva Joly et Nathalie Arthaud ainsi qu'à Messieurs Jean-claude Mélenchon, François Hollande et Philippe Poutou puisque, comme toujours dans notre beau pays,...

Read More...
Le Grand Malentendu.

Sur la base de prélèvement obligatoires minimaux et hors impôts.



Les chiffres sont exacts et le nombre de billets correspond à "un salaire brut de 100", à quelques arrondis...

Read More...
Macroéconomie niveau C.P.

Je sais, par avance, que ce petit schéma va paraître simpliste, pour ne pas dire infantile, à tous nos grands experts de l'économie. Ceci étant et avant de le mépriser, il n'en possède pas moins...

Read More...
Nobel d'économie 2014.

    Avec l'aimable autorisation de l'auteur Le prix Nobel d'économie 2014 vient d'être attribué au Français Jean Tirole,...

Read More...

Paraboles

  • French Touch of Efficiency. Deux entreprises, dont une Française, décident d'organiser une course d'aviron dans le but de montrer leur savoir-faire...
  • I had a dream... J'ai fait un rêve ... ... Un rêve dans lequel nous retrouvions, enfin, des Hommes d'État et non plus des hommes politiques,...
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7

Facebook Fan Box

Connectés

Nous avons 80 invités en ligne
mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui4861
mod_vvisit_counterCette semaine4861
mod_vvisit_counterMois en cours178506
mod_vvisit_counterDepuis le 27 Janv. 2020 ...5026526

Connexion