Mercredi, Août 22, 2018
   
Taille

Recherche

3 mars 2015, Tout va bien !

 

Françaises, Français... Tournez résolument le dos à la sinistrose et au pessimisme ambiant ! La situation économique, malgré la pression mise sur la France par la Commission Européenne, n'est qu'un leurre. Le risque Djihadiste n'est qu'une diversion, le réchauffement climatique n'est qu'une gigantesque manipulation collective, les élections à venir et le risque d'un raz de marée Frontiste ne sont rien d'autre qu'une vue de l'esprit, la destruction des œuvres d'art à Mossoul n'était qu'un montage vidéo, l'assassinat des dessinateurs de Charlie Hebdo, pour sa part, n'était qu'une vulgaire opération marketing sans parler des morts de l'Hyper Casher qui, sans doute, n'étaient que des figurants...

... enfin, c'est ce que je dois en conclure à constater que, depuis quelques jours, la principale préoccupation politique et médiatique consiste en un sujet particulièrement brulant, celui de l'autorisation, ou non, de la fessée.

 

21 janvier 2015, Apartheid.

Apartheid : de l'afrikaner, séparation, mis à part.

L'apartheid est le nom donné à la politique de ségrégation raciale conduite en Afrique du Sud par la minorité blanche à l'encontre de la majorité noire.

Au-delà de toutes les polémiques, qu'elle soient volontaires ou non, il est évident que l'usage d'un tel mot ne relève pas une seule seconde du hasard. En effet, et à l'image du célèbre chien de Pavlov qui se mettait à saliver au son de la cloche avec laquelle il avait été conditionné, le mot "apartheid" vise, très probablement, à entraîner un reflexe tout aussi conditionné de "culpabilité" chez tout occidental normalement constitué.

Ceci étant, à la différence de sa célèbre version Africaine, l'apartheid Français a ceci de particulier qu'il investit des milliards dans ses "ghettos", qu'il vise à favoriser les "minorités visibles", qu'il tend à promouvoir la "discrimination positive", qu'il ferme les yeux sur ce qu'il est convenu de nommer "publicités éthniques" et, enfin, qu'il tend à favoriser la prééminence des lois, règles, usages, religions et coutumes de la "minorité" sur celles de la majorité.

Autrement dit, et après avoir magnifiquement réagi face à la gravité des événements, je pense que notre Premier Ministre n'a pas, en cette circonstance, utilisé le terme adapté... sauf à prendre cette déclaration au "second degré" et lire entre les lignes.

L'avenir, seul, nous le dira.

   

19 Janvier 2015, Faire-Part.

Leurs Familles et leurs Proches

ont la douleur d'annoncer
la disparition brutale de

Monsieur Paul Itiqueman-Korect

et de sa fidèle compagne

Mademoiselle Angèle Hisme

R.I.P.

_________________

Malheureuses victimes collatérales, le 11 janvier 2015, d'un attentat qui ne les visait pas.

   

9 janvier 2015, Lettre au Père Noël.

Petit Papa Noël,

je sais qu'il est un peu tard pour t'écrire cette lettre mais, en même temps, ça va te faire moins de travail puisque tu n'as plus à distribuer tous les jouets à tout le monde.

steyr-aug

Voila, je voudrais que tu m'apportes en vrai, dans ta hotte, ce petit fusil... Je t'ai mis un dessin.

C'est celui-là que je veux et pas une Kalash comme disent mes copains, parce que c'est celle qu'ont tous les méchants et, moi, je suis un gentil.

J'ai même été gentil toute l'année, je te le promets et tout le monde te le dira.

Je te promets aussi que je ne m'en servirai que contre les vrais vilains et il y en a beaucoup, de plus en plus.

Petit Papa, n'oublie pas aussi de mettre avec quelques boîtes de balles pour que je puisse l'essayer tout de suite, tu sauras lesquelles.

J'ai regardé, tu pourra la faire passer par la cheminée et la mettre sous le sapin. Il perd un peu ses épines, mais si tu fais vite, il devrait encore être là.

Je te fais des bisous.

   

24 novembre 2014 : Affaire Trierweiler.

 

sedatif

Je reconnais que c'était facile et servi sur un plateau, mais c'était aussi tellement tentant que je n'ai pas résisté...

Allez, une petite publicité détournée basée sur le célèbre Sédatif PC des laboratoires Boiron. Reconnaissons que tout y est, depuis les indications jusqu'à un petit air de "famille", tout à fait involontaire, entre le personnage, réel, du dessin et notre ex-première Dame...

Si les mêmes "mésaventures" s'étaient déroulées du temps de Sarkozy, que n'aurait-on pas entendu mais, là, les médias adoptent un profil plutôt bas même si, finalement, cette affaire n'est rien d'autre qu'une tempête dans un verre d'eau à des années lumière des soucis économiques auxquels la France va devoir faire face pour répondre aux injonctions Européennes...

Je pense que les Français, eux, vont assez rapidement avoir recours à l'authentique Sédatif, celui qui est en vente dans toutes les bonnes pharmacies.

   

Page 6 sur 44

Connexion