Vendredi, Novembre 16, 2018
   
Taille

Recherche

26 octobre 2013, Dumping Fiscal.

Impôts ?... Taxes ?... Prélèvements ?...

parti-socialiste

Si vous trouvez plus cher ailleurs, on vous rembourse deux fois la différence ...

... Votez Parti Socialiste !

 

25 octobre 2013, Tout va bien !

 

le-parisien

Dormez, bonnes gens !

Certains voudraient nous faire croire que c'est la Crise chez nous, que le pouvoir d'achat est en chute libre, que le chômage ne cesse de croître, que les Français aisés et les jeunes s'expatrient, que l'on va taxer à 15,5% votre épargne et, ce, d'une manière rétroactive.... C'est faux !

Il en est d'autres qui voudraient nous faire croire que des boat-people sombrent avec des femmes et des enfants en tentant de traverser la Méditerranée, que la guerre civile en Syrie ferait des dizaines de milliers de morts, civils, chaque semaine et que la guerre au Mali n'est pas terminée.... C'est faux !

Tout ceci est forcément faux puisqu'il suffit de jeter un coup d'oeil à la première page de l'un des journaux les plus lus pour y découvrir la vérité vraie ! Tout en haut, nous apprenons que, dans le 15ème arrondissement, une crèche est totalement Bio tout autant, probablement, que le sont les nourrissons qui lui sont confiés.

Un cran plus bas, en baissant les yeux, un très gros titre "Privés de foot" ! Véritable catastrophe naturelle, une nouvelle fin du monde qui, à n'en pas douter, va provoquer nombre de prières collectives afin de tenter de passer à travers.

Et, tout en bas, un titre lénifiant "Les intellectuels au secours des animaux". Belle mobilisation de toutes leurs énergies pour obtenir une évolution juridique du statut des animaux afin qu'ils soient, eux et à la différence des contribuables, "reconnus comme étant des êtres vivants et sensibles".

En une page, la version indémodable d'un célèbre "du pain et des jeux" et une manifestation indécente de "misères de Riches" ?

   

21 octobre 2013, Le Leonarda's.

 

Leonarda

Il eut été facile de se contenter d'un laconique "Leonarda ? No Comment"...

Mais l'incident et l'incendie, d'ailleurs, sont tels que cette lamentable affaire n'a pas fini d'empoisonner ni de marquer de son empreinte l'actuel quinquennat, tout autant que fut usée jusqu'à la corde une certaine soirée, dans un certain restaurant et à l'occasion d'un certain 6 mai 2007 !

Il ne reste plus qu'à déclencher un épisode yacht et la boucle sera bouclée. Je téléphone, de ce pas, à Bolloré afin de voir s'il n'a pas une annexe de son yacht voire, même, un simple pédalo à prêter.

Ceci étant, et à moins que ma mémoire ne me trahisse, c'est la toute première fois que je vois un Gouvernement parvenir à rendre superflue l'Opposition.

   

20 octobre 2013, Leonarda.

Affaire Leonarda.

Notre république est, manifestement, en pleine déliquescence. Comment un Chef d’État peut, à ce point, s'abaisser devant une gamine de quinze ans, en situation irrégulière tout comme sa famille, et en faire une "interlocutrice" et, semble-t-il, lui avoir même téléphoné ? Indécent !

Comment une horde de journalistes, délaissant les sujets réellement importants, au point que l'on pourrait presque se demander si la Syrie figure, encore, sur la carte du monde, préfère faire un "buzz" facile et sans de risque en interviewant une famille expulsée pour la simple raison qu'elle se trouve dans l'illégalité ? Indécent !

Comment peut-on, à l'antenne, faire apparaître, une incrustation de fond de plateau donnant la même taille à un Président de la République et à une simple gamine ? Indécent !

Je me suis demandé si un homme d’État comme un De Gaulle se serait prêté à un tel jeu ? Inimaginable, même pas en rêve !

   

17 octobre 2013, Vivisection...

Malgré mon amour pour les animaux, je me demande si nous ne devrions pas réintroduire la vivisection.

Je sais, par avance, que cela va en choquer plus d'une et plus d'un, mais finalement, et dans des cas bien précis, une telle démarche, proche du principe de précaution, pourrait être particulièrement utile à la Collectivité. En effet, lorsque l'on constate à quel point nos élus nous embarquent, depuis des années, dans des concepts économiques qui ont, sans cesse, fait la preuve de leur nocivité, peut-être vaudrait-il mieux les tester, tout d'abord, sur des animaux avant de les appliquer à 65 millions de Français sans parler, bien sûr, de quelques 500 millions d'Européens !

Nous n'en finissons pas d'être les jouets de "savants fous" qui nous imposent des traitements dont, d'une part, ils se dispensent prudemment et, d'autre part, dont ils ne se sentent pas le moins du monde responsables lorsque l'échec survient, et qui, parfaitement incorrigibles, nous promettront, à seule de poursuivre leurs expériences, de trouver enfin le remède aux divers poisons qu'ils ne cessent de nous injecter...

   

Page 10 sur 44

Connexion