Dimanche, Novembre 19, 2017
   
Taille

Recherche

21 janvier 2015, Apartheid.

Apartheid : de l'afrikaner, séparation, mis à part.

L'apartheid est le nom donné à la politique de ségrégation raciale conduite en Afrique du Sud par la minorité blanche à l'encontre de la majorité noire.

Au-delà de toutes les polémiques, qu'elle soient volontaires ou non, il est évident que l'usage d'un tel mot ne relève pas une seule seconde du hasard. En effet, et à l'image du célèbre chien de Pavlov qui se mettait à saliver au son de la cloche avec laquelle il avait été conditionné, le mot "apartheid" vise, très probablement, à entraîner un reflexe tout aussi conditionné de "culpabilité" chez tout occidental normalement constitué.

Ceci étant, à la différence de sa célèbre version Africaine, l'apartheid Français a ceci de particulier qu'il investit des milliards dans ses "ghettos", qu'il vise à favoriser les "minorités visibles", qu'il tend à promouvoir la "discrimination positive", qu'il ferme les yeux sur ce qu'il est convenu de nommer "publicités éthniques" et, enfin, qu'il tend à favoriser la prééminence des lois, règles, usages, religions et coutumes de la "minorité" sur celles de la majorité.

Autrement dit, et après avoir magnifiquement réagi face à la gravité des événements, je pense que notre Premier Ministre n'a pas, en cette circonstance, utilisé le terme adapté... sauf à prendre cette déclaration au "second degré" et lire entre les lignes.

L'avenir, seul, nous le dira.

Connexion