Vendredi, Novembre 24, 2017
   
Taille

Recherche

8 janvier 2013, une ch'tite erreur du FMI.

Le FMI, dont il faut garder présent à l'esprit que les membres sont tout de même plutôt bien payés, a été incapable de prévoir ou, même, de simplement imaginer qu'il pouvait y avoir un lien mathématique entre les coupes budgétaires imposées aux États dans le but de  réduire leurs déficits et la diminution des rentrées fiscales qui n'allaient pas manquer de se produire. C’est bête, hein !

Une toute petite erreur de modèle mathématique est responsable de cette bévue alors qu'il leur suffisait de poser la question à Ahmed, mon épicier de proximité car lui, il sait puisqu'il m'avait expliqué que ... "si li client il a moins di flouss, alors il dipense moins dans sa ptite boutique et s'il dipense moins, son chiffre, à lui, i baisse. Et si i baisse, tous li impôts aussi, donc ci pas di tout une bonne idée. Inch'Allah !"

Allez, même si cette boulette est, bien évidemment, involontaire, qu'elle ne saurait être imputable à autre chose qu'à une louable volonté de bien faire et que la mauvaise foi ne saurait, ne serait-ce qu'une seule seconde, être envisagée nous pouvons être pleinement rassurés, ils ne recommenceront pas. Promis, juré, craché et, après tout, l'erreur est humaine.

De plus, et sa décharge, le FMI, qui avait déjà "vaguement" constaté une faute dans les modèles appliqués à la Grèce, va s'empresser, tout à fait spontanément, de remettre en cause les modèles appliqués à 26 pays de l'Europe et, espérons-le, en reprenant à son compte ce qu'écrivait un certain Keynes, en 1936, « ce que nous voulons simplement rappeler, c’est que les décisions humaines engageant l’avenir sur le plan personnel, politique ou économique ne peuvent être inspirées par une stricte prévision mathématique, puisque la base d’une telle prévision n’existe pas. »

Allons, ne soyons pas grincheux et n'exigeons ni la moindre sanction ni des démissions ni, même, "la lanterne" de 1789 puisque, finalement, il paraîtra évident à tous que le fait de mettre sur la paille des millions de citoyens soit autrement moins grave que d'avoir une relation inadéquate avec une femme de chambre...

Mais, j'y pense tout à coup, elle, elle avait porté plainte et c'est, peut-être, ça la différence !

Connexion