Dimanche, Mai 26, 2024
   
Taille

Recherche

La guerre à la pauvreté

Peut-être serait-il plus utile de faire celle-ci d'abord en France. Nous avons, nous aussi, nos pauvres, nos chômeurs, nos mal-logés, nos mal-soignés, nos SDF et ceux qui, du fait de la crise, risquent de le devenir. Bernard Kouchner veut faire la guerre à la pauvreté... en Afghanistan. A partir d'un certain seuil, difficile à appréhender il est vrai, l'aide financière à destination de l'Etranger devient de l'indécence en regard des problèmes franco-français présents ou à venir, tels que l'on peut raisonnablement les redouter.

A l'image de ces vieilles familles nobles qui, bien que ruinées, mènent encore grand train malgré un château dont le toit prend l'eau, nous retrouvons, sans cesse, la propension de l'État à puiser dans des caisses vides pour donner à ceux dont les caisses sont encore plus vides. Une fois que l'on aura aidé le Monde Entier, et que l'on se sera ruiné, gageons que l'on viendra, à notre tour, nous aider et que, comme dans les années 80, on effacera notre dette. Ceci étant, dans cet espoir et cette attente, nous ne sommes pas près de voir nos impôts diminuer et notre dette se réduire.
 

Patience

Je sais, par les compteurs de connexions, que ce site a, malgré le fait qu'il ne soit pas encore référencé, un certain succès par bouche à oreille. Pour le fondateur, c'est relativement satisfaisant, mais ce même fondateur a quelques difficultés avec le "système de gestion de contenu" qui, parfois, affiche une présentation ou un mode d'affichage sans rapport avec l'original en local... Les mystères de l'informatique.

Soyez donc tout à la fois patients et tolérants et que ceux qui avaient créé un compte me pardonnent d'avoir à le refaire, la base de données a été écrasée à la suite d'une fausse manœuvre.
   

Référendum à Mayotte

"lundi 29 septembre 2008

Le secrétaire d’Etat à l’Outre-mer, Yves Jégo, qui a terminé samedi une visite de 48 heures à Mayotte, a annoncé que le référendum sur la question de la départementalisation de Mayotte aurait lieu plus tôt que prévu, en mars 2009 au lieu du mois d’avril suivant.

M. Jégo a promis de revenir au mois de décembre 2008 pour lancer la feuille de route du processus.

"On va dire clairement tout ce qui va changer, tout ce qui va bouleverser la vie des Mahorais", notamment "quand on pourra toucher le RMI à Mayotte"

a affirmé M. Jégo.

Lire la suite : Référendum à Mayotte

   

Nous devons 300 millions d'Euros... Une paille !

Normal, il s'agit d'agriculture.

Bruxelles exige de Paris le remboursement de 300 millions d'euros pour des aides versées aux producteurs de fruits et légumes de 1992 à 2002. Nous avons, ou avions, jusqu'au 8 avril [2009] pour informer Bruxelles à quels producteurs et pour quel montant le Ministre entend demander le remboursement. Si ce délai est respecté, nous [ la France ] avons deux mois pour recouvrer ces sommes.

Il y a fort à parier que plus encore que la crise économique, les élections européennes vont entraîner un tour de passe-passe reportant ces remboursements sur les contribuables. Les principaux bénéficiaires, ainsi, ne seront pas dans la rue et les autres, une fois de plus, cracheront au bassinet sans même savoir pourquoi. Ni vu, ni connu, je t'embrouille...

Lire la suite : Nous devons 300 millions d'Euros... Une paille !

   

Le Pape en Afrique

Plutôt que de prendre position dans une polémique qui ressemble à une tempête dans un verre d'eau, même bénite, le mieux était de solliciter l'avis du principal intéressé, Dieu lui-même.

"Aimez-vous les uns les autres... Croissez et multipliez...
 
...C'est ce que mon fils disait il y a un peu plus de deux mille ans, tout en guérissant quelques malades et handicapés au passage. Je ne vois donc pas, aujourd'hui, comment un successeur de l'entreprise familiale pourrait oublier ces préceptes et, aveuglé par un dogme quelque peu dépassé, prêcher l'empoisonnement collectif au risque de décimer la clientèle.
 
C'est à supposer qu'il soit payé par la concurrence.
 
Afin de multiplier nos fidèles, nous ayons été contre toutes les formes de contraception, c'était, somme toute, assez logique mais pas au point de confondre contraception et acte de prévention contre une grave affection. Moi, Dieu, je n'ai jamais été opposé aux vaccinations, à la différence de certains Témoins que je ne citerai pas, je n'ai jamais été opposé à une forme de diététique dictée par quelques carêmes et poissons blancs, mais j'ai surtout dit, répété et prôné : tu ne tueras pas et cela englobe, à l'évidence, toutes les formes de meurtre même par virus interposé !
 
Ceci étant, même mes serviteurs étant mortels, j'ai déjà fait le nécessaire, auprès de Saint Pierre, pour qu'un long purgatoire soit infligé à notre Pape actuel. Croyez bien qu'il est attendu de pied ferme."
 
Nous voilà rassurés.
 
   

Page 46 sur 47

Connexion