Mercredi, Juin 28, 2017
   
Taille

Recherche

French Touch of Efficiency.

Deux entreprises, dont une Française, décident d'organiser une course d'aviron dans le but de montrer leur savoir-faire dans le domaine de la galvanisation des troupes. Les deux équipes s'entraînent dur mais malgré cela, à l'issue de la première épreuve, c'est l'équipe étrangère qui gagne avec plus d'un kilomètre d'avance.

Les Français sont très affectés par un tel échec et, aussitôt, une réunion est organisée afin d'en rechercher les causes. Les divers managers décident de constituer une équipe d'experts constituée de seniors managers dont l'expérience, née de l'âge, ne saurait être mise en doute. Après enquête approfondie, il apparaît que l'équipe Française, constituée de dix personnes, n'a qu'un barreur et un seul rameur alors qu'ils sont neuf dans l'équipe adverse.

Devant ce constat, la Direction Française décide de faire appel au service des Consultants internes. Leur avis, entouré de nombreuses précautions oratoires, préconise de porter le nombre de rameurs à neuf comme chez les concurrents et, après quelques semaines de réflexion, la Direction prend la décision de procéder à une totale réorganisation de l'équipe.

Il est, alors, décidé de mettre en place un "Manuel Qualité", des "Procédures d'application" consignées au sein d'un "Protocole de suivi" et instaure une toute nouvelle certification ISO. De plus, et visant à améliorer la productivité et le rendement, une toute nouvelle stratégie est mise en place qui associe nombre de modifications structurelles à la quête d'un "Zéro défaut" qui va, même, jusqu'à meubler les conversations lors des réunions de brainstorming.

L’organigramme de la nouvelle équipe devient le suivant :

  • un Directeur général d'aviron,
  • un Directeur adjoint d'aviron,
  • un Manager d'aviron,
  • un Superviseur d'aviron,
  • un Consultant de gestion d'aviron,
  • un Contrôleur de gestion d'aviron,
  • un Chargé de communication d'aviron,
  • un Coordinateur d'aviron,
  • un Barreur ... et ....
  • un Rameur.

La Course a, finalement lieu, et cette fois, c'est avec deux kilomètres de retard que les Français terminent !

Complètement humiliée par une telle déroute, la Direction organise promptement une réunion suivie d'une réunion de debriefing de la précédente et prend les décisions rapides et courageuses dictées par ce fiasco. Le rameur est licencié pour ne pas avoir atteint ses objectifs, le barreur est, lui, mis à la retraite anticipée, le bateau est vendu et il est mis fin à tous les investissements. Avec les sommes ainsi économisées, elle accorde une prime substantielle aux Managers et Superviseurs, augmente les salaires des Directeurs, s'octroie une indemnité exceptionnelle de fin de mission et rend compte au Ministre du Redressement Productif.

* Toute ressemblance etc.. etc..

Connexion