Lundi, Octobre 19, 2020
   
Taille

Recherche

2 janvier 2013, Feux de joie !

incendies
Avec l'aimable autorisation de l'auteur

Roulement de tambour... Nous y voila... Le chiffre tant attendu est tombé ...

1193 véhicules incendiés à l'occasion des fêtes de la Saint-Sylvestre !

Force est de constater que même avec "transparence", le chiffre demeure dans la fourchette habituelle de ceux qui, auparavant, étaient délivrés dans l'opacité.

Par ailleurs, ébloui par les magnifiques feux d'artifices tirés aux quatre coins de la planète à l'occasion du nouvel an, je me suis longuement interrogé sur les motifs qui faisaient de la France une exception dans ce domaine. La réponse m'a, brutalement, sautée aux yeux et elle prouve, une fois de plus et s'il en était besoin, notre supériorité festive.

Les autres nations, elles, se contentent de n'organiser qu'un seul et unique spectacle pyrotechnique dans leur capitale, grandiose certes, alors que chez nous, en France, ils sont spontanés, multiples et citoyens, car offerts à la vue de tous depuis un modeste balcon et, de plus, ne seraient pas sans donner à cette explosion de joie populaire un petit côté "Interville" auquel, finalement, ne manquerait que Guy Lux, Léon Zitrone et Simone Garnier...

Gardons-nous de supprimer le mot "Saint" du nom de la fête, nous risquerions de casser l'ambiance, mais, au contraire, et après avoir si bien su exporter notre "Fête de la Musique", instaurons, au niveau Européen, ce qui n'est encore qu'une petite fête de Village. Une telle démarche, outre celui de conforter notre rayonnement Culturel, aurait aussi l'avantage de contribuer à relancer une industrie automobile qui en a le plus grand besoin et qui pourrait même voir la création de modèles spécifiques dont l'acheteur, en plus de la couleur de la carrosserie, pourrait choisir celle produite par la future combustion de son véhicule.

Connexion