Mercredi, Août 22, 2018
   
Taille

Recherche

16 juillet 2012, égalité Républicaine !

Mouton-tondu
Un dessin de Jean Risacher.

La tonte ne concerne pas tout le monde, nous en sommes même loin !

Sachez, en effet, que nos députés, en plus de nombreux avantages, disposent chaque mois d'une indemnité parlementaire de 7.100€ brut, de 9.138€ pour leurs collaborateurs et, cerise sur le gâteau, d'une indemnité forfaitaire
destinée à leur permettre de faire face aux dépenses liées à l’exercice de leur mandat.

Il est pour le moins croustillant de savoir que cette
Indemnité Représentative de Frais de Mandat, ou I.R.F.M., dont le montant, brut, s'élève à 6.412€ n'est pas plus soumise à la moindre justification de son usage qu'elle ne l'est à l'impôt sur le revenu...

L’Assemblée Nationale, pratiquant ainsi
une forme de "noircissement d'argent propre", verse sur un compte bancaire, au début de chaque mois, cette somme qui peut être dépensée sans aucun contrôle. Pire, ou mieux encore, les éventuels reliquats non dépensés reviennent, en fin d’année, au député qui peut alors en disposer comme bon lui semble...

Pour rester dans la même ligne, il est bon de savoir que certains de nos Haut-Fonctionnaires de la D.G.F.I.P, la Direction Générale des Finances Publiques, bénéficient d'une "défiscalisation" partielle de leur traitement laissant ainsi entendre que Bercy serait, pour quelques happy few, un Paradis Fiscal...

Nous venons, une fois de plus, de commémorer la Prise de la Bastille et, en cette période d'autérigueur, il apparaîtra comme normal au Tiers État que nous sommes redevenu, de voir nos élus s'appliquer, sans la violence d'une révolution, une Nuit du 4 août 2012 mettant un terme à des "privilèges" injustifiés.

Ce n'est qu'à ce prix que notre Classe Politique redeviendra l’émanation d'un Peuple qu'elle postule à représenter et certainement pas en continuant à donner l'impression à celui-ci que, si nous sommes tous égaux, certains le demeurent bien plus que d'autres.

Connexion