Vendredi, Novembre 24, 2017
   
Taille

Recherche

13 février 2014, le Jeu d'Ego.

 

bercy

Originaire de Chine et vieux de plus de 4000 ans, le jeu de "Go" oppose deux adversaires qui placent, à tour de rôle, des pierres noires et blanches sur une sorte d'échiquier quadrillé appelé goban.

Chaque "pierre" représente un soldat et les soldats "encerclés" deviennent des prisonniers. Le but du jeu est de construire des "territoires" qui, finalement, se comptent en points.

Il est probablement le plus ancien jeu de stratégie connu et, malgré son ancienneté, il continue à jouir d'une grande popularité en Chine, en Corée et au Japon. Son succès tenant autant à la simplicité de ses règles qu'à sa grande richesse combinatoire et sa profondeur stratégique.

Le "jeu d'Ego", lui, d'apparition beaucoup plus récente et occidentale, n'est quasiment pratiqué qu'au sein de la classe politique et on y voit, d'ailleurs, s'affronter de grands champions de cette discipline, surtout lorsque des élections approchent.

Les règles demeurent, en fait, très comparables sur le principe mais ce qui le différencie fondamentalement du célèbre jeu Chinois, c'est qu'il n'oppose pas deux adversaires mais deux équipes et que toute la stratégie consiste, au sein de sa propre équipe, à encercler et bloquer celui qui aurait le plus de chances de l'emporter sur l'équipe adverse.

De plus, il est clair que le fait de jouer en équipe va autoriser les traîtrises et revirements opportunistes dont ne peut se targuer le jeu extrême oriental... Les Japonais emploieraient, paraît-il, le terme de "Hara Kiri" pour désigner la version occidentale de ce jeu mais il ne s'agirait que d'une traduction approximative...

Connexion