Lundi, Juillet 23, 2018
   
Taille

Recherche

23 mars 2015, Arnaque !

 

Aujourd'hui, lundi 23 mars 2015, un épisode de circulation alternée nous est imposé, comme, d'ailleurs, il y a à peu près un an. Et, coïncidence ou non, quelques jours avant une élection plutôt délicate ! Ceci étant, si nos élus et nos écologistes justifient leur décision d'aujourd'hui par les résultats obtenus en mars 2014, il se trouve que je ne suis pas, personnellement, tout à fait d'accord avec ce concert d'autosatisfaction.

J'en veux pour preuve d'avoir consulté et téléchargé les graphiques de pollution de l'air sur le site, officiel, d'Airparif, pour les mois de mars 2014 et de mars 2015, sans y apporter d'autres modifications que d'y faire apparaître les jours critiques pour nos pauvres petits poumons de citadins.

Airparif2014

Il y a un an, en réponse à un pic particulièrement important les jeudi et vendredi précédents, c'est le dimanche que fut effectivement décidé de ne laisser circuler qu'une voiture sur deux le lendemain... Or cette décision fut prise, comme nous le constatons, avec un léger retard à l'allumage puisque, ce jour là, la qualité de l'air faisait partie des très bons millésimes. De plus, et n'en déplaise à nos Ayatollahs Verts, cette mise en application s'est, paradoxalement, accompagnée d'un rebond de la pollution en dépit d'une nette réduction du nombre de véhicules en circulation.

 

Airparif2015

 

Fort de ce "brillant" résultat, on vient de nous en faire un remake. Décision abrupte d'une circulation alternée au moment où la pollution est à son plus bas niveau mais sans hésiter pour autant, et une nouvelle fois, à imposer à un Francilien sur deux de se débrouiller pour aller travailler ! Maintenant que l'on a fait plaisir aux écologistes une journée, on peut revenir à un peu plus de sagesse et annoncer que la mesure ne sera pas renouvelée demain, mardi !

J'en viens à me demander si, d'une part, ce ne serait pas l'approche d'élections à "hauts risques" qui serait le principal facteur de pollution atmosphérique et, dans ce cas, nous n'avons pas fini de subir nombre d'agressions pulmonaires et si, d'autre part, ces os à ronger concédés à nos amis verts n'auraient pas pour objectif de les voir porter quelques petits suffrages bien utiles à notre gouvernement.

Françaises, Français, vous qui, aujourd'hui ou il y a un an, avez été verbalisés, consolez-vous en vous disant que c'est pour la bonne cause et que vous avez apporté, à la fois, 22€ à l'escarcelle du comportement citoyen et quelques instants de plaisir à nos pauvres écolos. Force est de constater que nous sommes les seuls au monde à prendre une décision et à en obtenir les résultats avant même qu'elle n'ait été appliquée !

Pour terminer sur une célèbre phrase du Président Pompidou, ce n'est donc pas d'hier, "cessez d'emmerder les Français !"

Connexion