Mardi, Septembre 25, 2018
   
Taille

Recherche

16 juillet 2010.

Ça y est, le mot est lâché et réconciliera tout le monde ... "Austérigueur".

Nous avons vraiment, pour reprendre une phrase célèbre de Chirac, le don de "sodomiser les hyménoptères". Depuis combien de semaines sommes nous en train de tourner autour du pot de deux [quasi] synonymes, à savoir "austérité" et "rigueur" ? Ce qui semble bon pour rassurer les investisseurs étrangers, ceux dont nous avons tout de même le plus grand besoin, est un mot qui, lui, est banni chez nous, à savoir le mot rigueur. Qui pourrait être contre une gestion rigoureuse des fonds publics, fonds qui ne sont rien d'autre que ceux de nos prélèvements obligatoires ?

S'il y en a un, un seul, qu'il lève le doigt. J'aimerais l'allonger sur un divan et l'entendre raconter ses souvenirs d'enfance, son complexe d'œdipe, ses rapports avec sa mère, le moment où il a voulu tuer son père, bref, le moment où il a commencé à rouler sur la jante et à avoir besoin d'une cellule de soutien psychologique à la seule réception de sa feuille d'impôt, tout en estimant que l'État n'en fait pas assez.

Pas assez pour lui, bien sûr, et tellement trop pour tous les autres ...

Connexion