Samedi, Juillet 11, 2020
   
Taille

Recherche

Commentez... Participez...

Les commentaires sont libres et ouverts à tous mais, si vous souhaitez participer plus activement en proposant des articles qui, eux-mêmes, pourront lancer des réactions, c'est très simple, il vous suffit de cliquer sur le petit cadenas noir, à droite, pour créer votre compte.

Suppression des diverses formes d'immunités et d'inégalités institutionnelles.

Posté par le dans Transparence 2.0
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 7371
  • 0 commentaires
  • Signaler cet article

"Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits..." précise le premier article de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen, tandis que son article 6, lui, stipule que "La Loi est l’expression de la volonté générale. [et elle] doit être la même pour tous, soit qu’elle protège, soit qu’elle punisse".

Qu'il en redevienne ainsi, en gardant présent à l'esprit que s'ils naissent égaux, ils sont sensé le rester et, dans ce domaine, il apparait que notre Société a laissé se réinstaurer, sans la moindre justification, une forme de Noblesse d’État, à défaut d'être de Cour, qui parvient néanmoins à rendre certains plus égaux que d'autres en les dotant de privilèges qui justifieraient, deux cents ans plus tard, une nouvelle nuit du 4 août.

On ne voit pas très bien, au demeurant, pour quelle raison les Parlementaires disposent d'une "immunité" liée à leur activité et il serait, sans doute, bon de savoir à quel titre certains des haut-fonctionnaires de la Direction Générale des Finances Publiques, à Bercy, voient une partie de leur salaire défiscalisée [...incroyable mais vrai...] ...

Je ne doute pas une seule petite seconde que certains y trouvent de très bonnes et confortables raisons, mais n'y en aurait-il pas d'encore meilleures pour que tout ceci disparaisse, à commencer par le simple fait que la devise Républicaine qui figure au fronton de tous les édifices publics contienne le mot ... "Égalité" ?

Et, après tout, ne serait-ce pas le prix qu'elle aurait à payer pour que notre classe Politique, en acceptant de se replacer au niveau du peuple en s'appliquant les mêmes lois, retrouve le prestige qu'elle mérite en lieu et place de cette idée tenace, mais injuste, du "tous pourris" à cause de quelques uns seulement...

Notez cet article:
1
  • Aucun commentaire trouvé

Ajouter vos commentaires

LECTEUR ANONYME ( INVITE )

0 / 3000 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 3000 caractères
conditions d'utilisation.

Connexion