Mardi, Juillet 14, 2020
   
Taille

Recherche

Commentez... Participez...

Les commentaires sont libres et ouverts à tous mais, si vous souhaitez participer plus activement en proposant des articles qui, eux-mêmes, pourront lancer des réactions, c'est très simple, il vous suffit de cliquer sur le petit cadenas noir, à droite, pour créer votre compte.

La tyrannie de la médiocrité.

Posté par le dans Votre Dazibao Hexagonal.
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 4784
  • 0 commentaires
  • Signaler cet article

Allons, un dernier billet avant de finir cette sinistre année 2013. Le monde se déchire en ce moment, des attentats sanglants frappent la Russie, l'Afrique centrale est en ébullition, le Maghreb sombre dans le chaos, l'Irak et la Syrie sont dévastés par la guerre civile et les massacres, l'ombre d'une récession risquant d'entraîner la planète hante la Chine.

Et notre belle classe politico-médiatique franchouillarde s'enflamme sur des querelles dérisoires et nous les impose avec une obsession maladive. Que se passe-t-il ? Comment peut-on en arriver à ce niveau ? Déclin de la culture politique ?

Non, de l'intelligence, avec l'arrivée aux commandes d'une caste – pour l'essentiel cooptée – qui n'a pas appris grand chose à l'école, s'intéresse peu à l'histoire, à la littérature ou au monde qui l'entoure, ne sait plus vraiment ce qu'est un livre, privée, du fait de l'étroitesse de ses facultés intellectuelles de la capacité à distinguer le contenu des apparences, l'essentiel de l'accessoire, le fantasme de la réalité et qui nous inflige sa médiocrité jour après jour.

Le débat politico-médiatique se focalise ainsi sur les sondages et sur les personnes. Le choix des hommes est essentiel bien entendu, mais ce n'est pas au système médiatique de nous imposer ses idoles.

Personnellement, j'exercerai mon devoir de citoyen dans le choix des futurs dirigeants du pays, non sur leur gueule, leurs gesticulations télévisuelles et leurs bobards, mais en fonction de leur aptitude à proposer une politique, un projet, à la fois ambitieux et réaliste, crédible, et notamment une réponse à la question fondamentale suivante : dans un contexte d'impuissance publique généralisée, comment réinventer des marges de manoeuvre pour le pouvoir politique, restaurer des outils de gouvernement et d'exercice de la démocratie ?

Autant dire que rien, strictement rien de l'offre politique actuelle ne me convient! ( NB : pardon pour l'image un peu vulgaire, mais je l'ai trouvée marrante et fidèle reflet de ma pensée du jour !!! )

Maxime TANDONNET

Notez cet article:
1
  • Aucun commentaire trouvé

Ajouter vos commentaires

LECTEUR ANONYME ( INVITE )

0 / 3000 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 3000 caractères
conditions d'utilisation.

Connexion