Jeudi, Avril 09, 2020
   
Taille

Recherche

Un Terrorisme planétaire...

 

Le Capitalisme Financier.

En dénonçant le capitalisme financier comme un terrorisme planétaire, Claude Mineraud désigne un système qui engendre la terreur politique - définition du terrorisme attesté depuis 1794, d'après le Robert.

Le Capitalisme financier, nous dit-il, est né des faramineux besoins de de la haute technologie. Les capitaux colossaux nécessaires à celle-ci ont entraîné la création d'un marché mondialisé et dérégulé qui a lui-même provoqué un mouvement de concentration et de spéculation autour des entreprises car de telles masses d'argent ne semblaient pouvoir prendre appui que sur des « géants » justifiant d'énormes chiffres d'affaires.

mineraud

 

En pratiquant le rachat ou l'absorption des entreprises de même type, les grands groupes, constitués en multinationales, et les investisseurs institutionnels, tels les fonds de pension, créent le cadre légal indispensable à une mécanique de fuite en avant exponentielle, tuant ainsi l'économie réelle et capturant les ressources vitales de la planète : l'eau, le pétrole, l'électricité, les terres des pays pauvres qu'ils affament, les condamnant à la misère et aux dictatures les plus abjectes.

Claude Mineraud.

 

Créant sa première entreprise dans le courtage d'assurance à vingt-neuf ans, le notariat français deviendra très vite son principal client. Sa position de clé de voûtes d'affaires prospères lui permet de mesurer, in situ, les forces de destruction du capitalisme financier.

Edité par les EDITIONS DE LA DIFFERENCE.







  • Aucun commentaire trouvé

Ajouter vos commentaires

LECTEUR ANONYME ( INVITE )

0 / 3000 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 3000 caractères
conditions d'utilisation.

Connexion