Mardi, Décembre 11, 2018
   
Taille

Recherche

Commentez... Participez...

Les commentaires sont libres et ouverts à tous mais, si vous souhaitez participer plus activement en proposant des articles qui, eux-mêmes, pourront lancer des réactions, c'est très simple, il vous suffit de cliquer sur le petit cadenas noir, à droite, pour créer votre compte.

Intégration, assimilation ou ... surprise-party ?

Posté par le dans L'immigration.
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 7784
  • 0 commentaires
  • Signaler cet article

Je pense qu'il s'agit du cœur du problème tel qu'il est perçu actuellement. Que nous ayons raté le processus d'intégration, c'est un lieu commun que de le reconnaître alors, de là à rêver d'assimilation, autant parler de la pluie et du beau temps.

Certes, entre ceux qui continuent de prétendre que le multiculturalisme est la solution à tous nos maux, malgré les échecs patents que l'on observe pratiquement partout ailleurs, ceux qui en appellent à un "droit à la différence" qui ne pouvait, bien évidemment, que contribuer à faire le lit du communautarisme, ceux qui entretiennent un culte de la "victimisation-culpabilisation" qui a si bien fonctionné depuis trente ans en se servant d'individus immigrés, avec toute la misère que cela induit, comme de vulgaires pions sur un échiquer électoral ce qui, au demeurant, est un scandale absolu, il est temps de raison retrouver.

Ne laissons plus, dans l'intérêt de tous, l'immigration prendre les allures d'une "surprise-party" telle que les Québecquois la pratiquaient, c'est à dire de débarquer, en groupe, chez un ami non prévenu, en apportant la musique, les boissons et quelques victuailles puis en déplacant meubles et tapis pour passer une soirée dansante...

... or il se pourrait bien que de nombreux Français aient, quelque peu, cette sensation lorsqu'il est question de nous imposer certains types de menus à la cantine, de laisser entendre que l'abattage Halal généralisé ne serait pas une mauvaise chose ou de tenter d'occulter quelques unes de nos fêtes traditionnelles au motif qu'elles pourraient heurter d'autres sensibilités que les nôtres.

Notez cet article:
1
Mots clés: immigration

Connexion