Mardi, Décembre 11, 2018
   
Taille

Recherche

Commentez... Participez...

Les commentaires sont libres et ouverts à tous mais, si vous souhaitez participer plus activement en proposant des articles qui, eux-mêmes, pourront lancer des réactions, c'est très simple, il vous suffit de cliquer sur le petit cadenas noir, à droite, pour créer votre compte.

Figer dans la Constitution le nombre des Ministères.

Posté par le dans Gouvernance Française.
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 7310
  • 0 commentaires
  • Signaler cet article

Maladie spécifiquement Française, nous sommes les champions, toutes catégories confondues, du nombre de Ministères et de notre faculté à en inventer de nouveaux.

Souvent créés sous le coup de l'émotion ou d'un brutal accès de bonne conscience, nous en arrivons à des Ministères de Circonstances dont la palme revient, très probablement, à cet inénarrable, mais déjà ancien, "Ministère du Temps Libre". Ceci étant, et sans oublier celui du "Redressement Productif", de la "Réussite Éducative" ou, encore, de "L’Égalité des Territoires" que je ne cite ici que parce qu'ils sont les plus récents, je ne voudrais pas laisser de côté celui de "l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale et du Codéveloppement", celui des "Réformes" ou bien, encore, celui de la de la "Qualité de la vie" ne serait-ce que pour montrer que tous les gouvernements, tous, ont largement fait état d'une folle créativité dans ce domaine.

Au-delà du côté parfois anecdotique ou de leur vie éphémère, il faut comprendre que chaque nouvelle création entraîne un certain "flottement" interministériel avant que chacun saisisse très exactement les limites de ses prérogatives tout en tirant, dans le doute, la couverture à soi,  qu'il devient nécessaire de mettre en place des structures d'arbitrage et que, surtout, ce morcellement de responsabilités ne contribue, en aucun cas, à une meilleure efficacité de l'action publique.

Inspirons-nous de ce dont semblent se contenter nos voisins, Européens ou non, et définissons puis figeons dans la Constitution un nombre justifié et adapté de Ministères afin d'en finir, une fois pour toutes, avec cet inefficace Pénélopisme.

Notez cet article:
1
  • Aucun commentaire trouvé

Ajouter vos commentaires

LECTEUR ANONYME ( INVITE )

0 / 3000 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 3000 caractères
conditions d'utilisation.

Connexion