Dimanche, Avril 05, 2020
   
Taille

Recherche

Commentez... Participez...

Les commentaires sont libres et ouverts à tous mais, si vous souhaitez participer plus activement en proposant des articles qui, eux-mêmes, pourront lancer des réactions, c'est très simple, il vous suffit de cliquer sur le petit cadenas noir, à droite, pour créer votre compte.

Publication honnête et sincère de l'état de santé de nos Elus.

Posté par le dans Gouvernance Française.
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 9840
  • 0 commentaires
  • Signaler cet article

Tout comme nous ne monterions jamais dans un véhicule conduit par un chauffeur malade ou manifestement ivre, que les élus auxquels nous confions nos destinées soient avant et, surtout, pendant toute la durée de leur mandat, totalement et indiscutablement aptes à y faire face.

Nous avons tous en mémoire la triste fin de Georges Pompidou qui, d'interview en interview laissait apparaître les stigmates d'une corticothérapie à haute dose, l'accident vasculaire ayant frappé, avant la fin de son second mandat, le pauvre Jacques Chirac, sans oublier les promesses de transparence hautement revendiquées par François Mitterrand alors qu'il était pourtant déjà malade avant même son élection à la magistrature suprême.

Une transparence plutôt opaque puisque, si tout le monde le savait, la plus infime allusion médiatique se serait vue reléguée au rang d'une manifestation d'anti-socialisme primaire et viscéral ou d'une basse Tontonphobie. Bref, il aura fallu attendre le Sommet de Cancun, soit plus d'un an après son élection, pour commencer à laisser entendre que sa violente douleur lombaire relèverait, hélas, bien plus de la métastase vertébrale d'un cancer de la prostate que d'un banal et malencontreux "tour de rein", ce qui n'a empêché personne d'aller jusqu'à truquer et falsifier les bulletins médicaux ni, d'ailleurs, les médias de prendre ceux-ci pour argent comptant.

Si, pour la moindre sollicitation d'un crédit ou d'une assurance vie, il nous est demandé de satisfaire à un examen médical, j'ai beaucoup de mal à comprendre et, de ce fait, à admettre qu'il puisse en être tout autrement lorsqu'il s'agit de ceux qui ont des responsabilités autrement plus cruciales, à savoir celles de détenir les rênes du Pouvoir.

Notez cet article:
2
  • Aucun commentaire trouvé

Ajouter vos commentaires

LECTEUR ANONYME ( INVITE )

0 / 3000 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 3000 caractères
conditions d'utilisation.

Connexion