Mardi, Septembre 25, 2018
   
Taille

Recherche

Commentez... Participez...

Les commentaires sont libres et ouverts à tous mais, si vous souhaitez participer plus activement en proposant des articles qui, eux-mêmes, pourront lancer des réactions, c'est très simple, il vous suffit de cliquer sur le petit cadenas noir, à droite, pour créer votre compte.

Mariage homosexuel.

Posté par le dans Evolutions sociétales.
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 8142
  • 0 commentaires
  • Signaler cet article

Le PACS a été une grande avancée, n'en déplaise à notre Christine Boutin nationale qui a pu, ainsi, nous régaler d'un de ses discours fleuves, mais, comme presque toujours en France, nous sommes restés au milieu du gué sur certains aspects patrimoniaux ou successoraux alors qu'ils sont, eux et de fait, intrinsèquement liés à cette Institution qu'est le "mariage" et dont ils constituent, qu'on le veuille ou non et au-delà de l'aspect sentimental, une des finalités.

S'il est évident que tous ne désirent pas une telle cérémonie, nombre de couples homosexuels pourraient donner des leçons de stabilité et de "conjugalité" à bien des couples dits "normaux". Notre Société, par ailleurs si prompte à dénoncer et judiciariser la moindre discrimination, ce qui est tout à son honneur, semble regarder ailleurs lorsqu'il s'agit, dans l'absolu, d'environ dix pour cent des Citoyens et Citoyennes.

Ayons, donc, sur la communauté homosexuelle le regard pragmatique que De Gaulle portait sur les Franc-Maçons ... "pas assez nombreux pour avoir de l'importance, mais trop nombreux pour être négligés". Que Monseigneur Barbarin soit récemment monté au créneau avec, reconnaissons-le, quelques excès verbaux, il n'en demeure pas moins dans son rôle d'Homme d’Église et, à ce titre, ses propos sont parfaitement respectables et je les respecte, mais ils n'engagent que les fidèles et, ce, dans un pays qui depuis 1905 assure, théoriquement, la séparation des Églises et de l’État.

Une église qui, rappelons-le, a tout de même mis de l'eau dans son vin de messe en renonçant à excommunier les "divorcés", à accepter d'enterrer religieusement un "suicidé" comme ce fut le cas pour un de mes deux meilleurs amis et même, il n'y a pas si longtemps que cela, à admettre que les femmes avaient, peut-être... une âme.

De plus, si ce symbole sociétal semble servir de "ligne de partage" aux opinions droite-gauche, il est bon de se souvenir que l'UMP, avant l'élection Présidentielle, avait mis en ligne, sur son site, une forme de boîte à idées. Tous les militants-adhérents-sympathisants pouvaient formuler leurs propositions et, parmi celles-ci, les dix qui obtiendraient le plus de suffrages verraient leurs auteurs invités au siège, dans le 15 ème arrondissement.

Tenez-vous bien, dans les dix effectivement "nominées" figurait la reconnaissance du mariage homosexuel ! Ceci semblant démontrer que la ligne de fracture n'est pas la même selon que l'on se place du côté des militants ou du côté des responsables... Certains de nos voisins, bien plus imprégnés que nous d'une profonde culture Catholique, l'admettent et le pratiquent, ce qui devrait nous pousser à en faire autant, mais j'aurais de beaucoup préféré que ce soit la France qui ait montré l'exemple au lieu d'être à la traîne et fort loin derrière.

Notez cet article:
2
  • Aucun commentaire trouvé

Ajouter vos commentaires

LECTEUR ANONYME ( INVITE )

0 / 3000 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 3000 caractères
conditions d'utilisation.

Connexion